Présentation du métier d'Ostéopathe

L’objectif premier d’une consultation en ostéopathie est de poser un diagnostic ostéopathique

Le thérapeute suit une démarche rigoureuse pour identifier le mécanisme dysfonctionnel à partir du motif de consultation.

  1. Il procède d’abord à une anamnèse afin de préciser le(s) symptôme(s) présenté(s), mais aussi pour recueillir des renseignements sur les antécédents du patient.
  2. Dans un second temps, il effectue un examen visuel et palpatoire, en analysant la mobilité des différentes structures corporelles à la recherche de restrictions de mobilité, dans le but de repérer le(s) tissu(s) responsable(s) du trouble fonctionnel.
  3. Il établit ensuite un diagnostic d’exclusion de sorte à écarter toute pathologie organique sortant du champ des indications de l’ostéopathie, ou tout état infectieux ou inflammatoire qui ne peut être traité sans une prise en charge médicale parallèle.
  4. Une fois le diagnostic ostéopathique posé, il met en place un traitement adapté, par des techniques manuelles, douces et non traumatisantes, s’adressant aux structures ostéo–articulaires, viscérales ou crâniennes.

 

L’efficacité de l’ostéopathie repose sur la précision palpatoire diagnostique et thérapeutique du praticien. Le geste ostéopathique doit toujours rester dans le champ de la physiologie. Outre le traitement d’urgence, l’ostéopathe apporte une attention prioritaire à la prévention.

Après l’obtention du diplôme, l’orientation la plus courante est l’installation en cabinet libéral. La reconnaissance officielle de la profession d’ostéopathe lui ouvre progressivement les portes des milieux hospitaliers et cliniques.

Réalisation & référencement

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.