Le clinicat


Une épreuve diplômante à l’ISOP

Depuis sa création en 1987, l’Institut Supérieur Ostéopathie Paris (ISOP), anciennement CETOHM (Collège d’Enseignement Traditionnel Ostéopathique Harold Magoun), a toujours occupé une place prépondérante dans le paysage ostéopathique français.

Année après année, la formation ostéopathique proposée par l’ISOP s’est forgée sur l’ostéopathie traditionnelle telle qu’elle fut promulguée par les Maîtres fondateurs de l’ostéopathie.

Pendant les cinq années du cursus ostéopathique, la formation ostéopathique de l’ISOP met en place un apprentissage ostéopathique théorique, pratique et clinique, permettant d’amener chaque étudiant à un niveau d’excellence ostéopathique.

Cette formation ostéopathique progressive intègre une formation clinique d’observation de consultations ostéopathiques lors des 3 premières années d’études ostéopathiques. Puis, une formation clinique de  praticien est mise en place par des consultations ostéopathiques lors des 4ème et 5ème années d’études ostéopathiques.

Chaque consultation ostéopathique est réalisée du début à la fin par un étudiant, sous la supervision d’un enseignant clinique qui dirige et oriente, si besoin, l’étudiant dans l’élaboration complète de sa consultation ostéopathique.

Cet apprentissage ostéopathique est effectué dans l’Unité Clinique Ostéopathique de l’ISOP, où les patients prennent rendez-vous toutes les semaines, 5 jours sur 7.

Les étudiants ont donc la possibilité d’effectuer de nombreuses consultations ostéopathiques et ne sont donc pas obligés, comme cela peut se passer dans certains établissements de formation ostéopathique, de rechercher des patients et de réaliser leurs consultations sur les mêmes patients, afin d’assurer le nombre de consultations ostéopathiques requis par les décrets d’enseignement.

Ce nombre élevé de consultations ostéopathiques est essentiel afin de mettre l’étudiant en ostéopathie devant les cas cliniques les plus divers, et de confronter ainsi les étudiants à la pratique ostéopathique qu’ils rencontreront dans leurs futurs cabinets.

Ces consultations individuelles, auxquelles viennent s’ajouter une évaluation spécifique sur des suivis de patients ainsi qu’une épreuve de synthèse clinique appliquée, rentreront dans la validation de la formation pratique clinique.

Cette formation clinique ostéopathique trouvera sa finalité dans l’Epreuve Finale de Compétence Clinique et Ostéopathique (E.F.C.C.T) appelée également Clinicat, épreuve clinique de fin de cursus permettant d’évaluer la pratique clinique ostéopathique de l’étudiant dans les conditions d’exercice professionnel en cabinet.

Ce clinicat tient donc une place essentielle dans la formation ostéopathique de l’ISOP mais, malheureusement, il n’est pas toujours mis en place dans de nombreuses écoles de formation ostéopathique qui se contentent, pour diplômer de futurs ostéopathes, d’épreuves essentiellement théoriques, loin de la réalité ostéopathique de la consultation en cabinet.

Quelle que soit la difficulté de cette épreuve clinique, elle n’en est pas moins la porte d’entrée vers le monde professionnel ostéopathique, permettant ainsi à l’étudiant de mettre en exergue ses qualités de futur praticien ostéopathique.

D’ailleurs, il apparaît qu’ensuite, avec l’exigence prônée par l’ISOP dans sa formation ostéopathique, le niveau d’insertion dans le monde professionnel ostéopathique des étudiants issus de l’ISOP est particulièrement élevé.

Après près de 35 années d’expérience de la formation en ostéopathie, finalisée par une épreuve clinique telle l’E.F.C.C.T., épreuve au plus près de la réalité ostéopathique, l’ISOP peut se vanter d’être un tremplin d’excellence pour tout jeune ostéopathe en devenir.


Réalisation & référencement Créer un site internet d'école

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.